Roméo sans Juliette de Jean Paul Nozière

Roméo sans Juliette
De Jean-Paul Nozière
Éditions : Thierry Magnier
Pages : 264
Prix : 14,50



Résumé
Roméo est élevé par son père, petit épicier qui depuis la mort de sa femme a sombré dans la rancœur et la haine de l’autre, entraînant son fils dans son sillage. Juliette connaît
Roméo, son voisin, depuis toujours. Ils se sont promis l’un à l’autre comme une évidence, mais les choix politiques et idéologiques de Roméo vont l’éloigner de Juliette. L’amener
au bord de l’irréparable aveuglé par les discours de ses amis fervents nationalistes, anti «bougnouls», anti «pd» comme ils disent, imbéciles sans culture, sans pensées, animés d’une rage stérile et prêts à tomber entre les mains de manipulateurs malins.
Construit en flash-backs et en récits alternés entre Roméo et Juliette, ce roman dévoile au lecteur le cheminement d’un enfant et d’un ado vers l’extrémisme, lorsque les repères
familiaux sont inexistants ou terriblement altérés. Glaçant et efficace, ce récit est aussi l’histoire d’une rédemption.

Avis
La quatrième de couverture n’annonçais pas un roman de ce genre là. J'ai hésité avant de taper mon avis, devant un roman rempli de haine, de violence et de racisme. Je voulais essayer de passer sous silence la lecture de ce livre.
Au début, l'histoire n'est pas si terrible. Nous rencontrons Roméo qui sort d'un centre éducatif fermé suite à de nombreux problèmes. Il va sortir après des mois d'enfermement et retrouvé la vie libre. Mais voilà qu'un appel va tout changer, son père est mourant et il ne lui reste plus que quelques jours à vivre, le médecin demande donc à Roméo de venir auprès de son père.
Roméo arrive à l’hôpital et revoit Juliette, Juliette sa voisine, Juliette son amour de toujours, Juliette qu'il a perdu … Pour provoquer une quelconque réaction chez le papa nos deux personnages vont raconter toute leurs histoires sans rien omettre.
La vie de Juliette sans histoire hormis celle de son voisin Roméo. Elle se consacre à sa réussite scolaire et ne voie que cela. Bien entendu elle est amoureuse de Roméo mais la vie n'est pas si facile pour Roméo et Juliette.
Et Roméo, Roméo et son embrigadement dans « L'aube nouvelle ». La haine de son père envers tout le monde va mener son fils à haïr lui aussi le monde. Il va commettre des atrocités, il va jusqu'à rejoindre une « communauté » qui rends gloire à Hitler...


Enfin bref, je ne vais pas m'éterniser sur ce livre, je n'ai pas aimé toute cette violence, ce racisme et cette homophobie qui se déroule dans tout le roman. Si c'était à refaire, je passerais mon chemin et sans me retourner.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Red Queen de Victoria Aveyard

Thormäe "Le cantique du soleil" de William Riverlake

Bird Box de Josh Malerman